Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

5 avril 2012 : La montée vers le village de Cortona 

 

                                     Hauteur : 494 m

 

a-À l’intérieur d’un triangle ayant pour sommets Arezzo, Sienne et Pérouse, à 80 km environ de Florence, on trouve la merveilleuse ville de Cortona. La fondation de la ville se perd dans le brouillard de beaucoup de légendes, mais selon des historiens grecs et latins Croton, Curton, Corito ou Cortona fut à l’origine une ville de l’Ombrie.

Conquise successivement par les Étrusques, Cortona devint l’une des villes  les plus riches et florissantes. Autour de 310 av. J.-C. Cortona entra dans la sphère d’influence de Rome et subit une terrible défaite dans la célèbre Bataille du lac Trasimène. Au IIème siècle ap. J.-C. Cortona était l’une des trente-huit Municipalités de l’Étrurie Romaine, en se transformant après dans un siège épiscopal.

 

b-À la chute de l’Empire Romain suivit l’invasion des Goths (Vème siècle ap. J.-C.), pendant laquelle Cortona se réduisit à une lande déserte et désolée. Puis de nouvelles dévastations furent causées par les Lombards et les Byzantins. Au XIIIème siècle Cortona devint un libre Commune dans la sphère d’influence de la Diocèse d’Arezzo, dont l’épiscope exerçait une forte autorité politique et religieuse. La ville de Cortona était gouvernée par un Podestat, par un Capitaine du Peuple et par les « Consoli delle società e dei Rettori delle Arti » (consuls des sociétés et des arts). La vie religieuse se déroulait principalement auprès de l’Église du martyr San Vincenzo, de l’Église de Santa Maria et de l’Église de San Marco. Ces trois églises divisaient la ville en trois quartiers, appelés « terzieri », auxquels deux autres quartiers, celui de Sant’Andrea et celui de Porta Peccioverardi, se sont ajoutés à l’époque moderne.

 

c-L’histoire de Cortona voit comme protagoniste de la période médiévale Saint François d’Assise, qui diffusa son charisme dans la ville entière et fonda le superbe Ermitage Le Celle. Parmi ses disciples les plus fidèles on ne peut pas oublier Frère Elie, qui le remplaça comme Ministre Général de l’Ordre Franciscain, en faisant bâtir en son honneur l’Église de San Francesco, où il fut enterré. Le Bas Moyen-Âge a été caractérisé par des combats sanglants contre Pérouse et Arezzo et par une forte alliance avec Sienne, qui mena beaucoup d’artistes de Sienne à Cortona. Les habitants de Cortona exilés à la suite de la conquête du territoire de la part des habitants d’Arezzo réussirent à reprendre possession de la ville en 1262, à l’occasion de la fête de San Marco, le saint patron de Cortona.

 

d-Une femme, née à Laviano (Ombrie), arriva à Cortona avec les exilés. Santa Margherita laissa son empreinte dans l’histoire de Cortona, participant à la restauration de la ville, aidant les indigents au nom des idéaux franciscains, fondant une confrérie et diffusant paix et amour dans les cœurs des habitants.

 

e-L’année 1325 fut très importante dans l’histoire de Cortona: une Bulle du pape Jean XXII, provenant d’Avignon, instaura la Diocèse à Cortona et Ranieri Casali devint le Seigneur de Cortona. Avec la famille Casali Cortona retrouva son ancienne splendeur, comme le témoigne Palazzo Casali, bâti sur des ruines de palais romains, au carrefour entre le « cardo » (voie principale en direction nord-sud) et le « decumano » (voie principale en direction est-ouest). À la suite des luttes entre les Guelfes et les Gibelins, Cortona fut conquise par le Roi de Naples Ladislas d’Anjou-Durazzo, qui la vendit au coût de soixante mille florins à la République de Florence dirigée par Cosimo I de’ Medici.

 

f-Le fils de Laurent Le Magnifique, Jean, devint un ami intime du cardinal de Cortona Silvio Passerini. Ce personnage fondamental dans l’histoire de Cortona occupa de hautes fonctions et céda aux habitants des résidences, comme le Palazzone, et des œuvres d’art, qui maintenant sont conservées au Musée Diocésain et au Musée de l’Académie Étrusque.

 

g-La Renaissance a été caractérisée par le célèbre peintre Luca Signorelli, dont les œuvres inspiraient successivement Raphaël et Michel-Ange. D’autres artistes importants de Cortona sont Fra Angelico (XVème siècle), Pietro Berrettini (XVIIème siècle) et Gino Severini (XXème siècle), qui a réalisé les mosaïques des quatorze quatorze stations du Chemin de Croix. 

 

 

 

2.JPG

 

En montant, nous passons devant les stations du Chemin de Croix.

 

 

h-Au XVIIIème siècle, période des reformes du grand-duc Léopold, les trois frères Venuti ont fondé l’Académie Étrusque, qui est encore aujourd’hui l’institution de référence pour la préservation des biens culturels. Cortona réussit à résister aux attaques des troupes napoléoniennes jusqu’à son annexion au Règne d’Italie, le 12 mars 1860.

 

Histoire de Cortone : Differentes sources italiennes sur internet et documents personnels.

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0